Le jardinage

ma nouvelle passion.

Oui, aujourd’hui, je vais vous parle de jardinage. Je n’aurais jamais cru un jour faire un article là-dessus. Mais il s’avère que depuis l’année passée, j’ai eu envie de m’y mettre. Nous n’avons pas de grand jardin chez nous — parce que nous habitons dans un appartement et ne sommes pas propriétaires— alors j’ai construit une jardinière en hauteur pour pouvoir commencer de cultiver.

Là je me suis rendue à l’évidence, le jardinage, c’est bien plus que ça !

J’avais déjà jardiné dans ma vie, j’avais aussi déjà mis à mort — sans le vouloir bien entendu— quelques plantes. Maintenant, je voulais des jolies fleurs ou des trucs qui se mangent. J’aime les choses belles, et c’est quand même un plus si elles se mangent.

J’ai donc découvert que ça me détend de manière incroyable. Même en sirotant un/une (choisi) RedBull. Mine de rien, taper très fort dans la terre avec une pioche, ça soulage. Je ne sais pas comment vous exprimez vos émotions, mais pour dire que je ne suis pas quelqu’un qui exprime sa colère en tapant ou me défoulant physiquement, j’avoue que ça fait vraiment du bien.

 

Flemme de lire? 

Cet article est disponible en podcast! 

Ensuite, il y a la partie très intéressante du « fonctionnement ». Parce que chaque chose qui pousse a besoin d’un environnement spécifique, cette partie « apprentissage », « découverte », j’ai trouvé ça vraiment très intéressant. Je pense que je n’aurai jamais fait le tour de tout. Et pour quelqu’un qui s’ennuie assez vite, c’est rassurant.

En plus, le fait de voir quelque chose que vous avez planté qui grandit, prend vie et qui vous donne un fruit, une fleur, c’est trèèèèès satisfaisant. Ça vous force à être patients aussi, puisque une fois que vous avez planté votre graine, vous allez la regarder un moment avant qu’il ne se passe quelque chose. Cette patience que la nature nous pousse à avoir est juste nécessaire, accepter que le temps doive passer pour que la graine germe.

La partie entretient et régularité est aussi géniale. J’ai mis des plantes partout, je fais pousser plein de choses, mais j’ai dû développer une petite routine du soir et du matin pour m’en occuper. C’est juste nécessaire. Faire le tour, donner à boire, enlever les feuilles mortes… 

Se soucier de la météo aussi est devenu important. Quel temps il va faire, va-t-il geler ? Dois-je protéger mes fruits et légumes dehors ? Des choses qui ont mon sens, créent des routines bienfaisantes et relaxantes.

Une chose en entraînant une autre, j’ai maintenant envie de faire une serre. J’ai envie de cultiver plein de choses, de m’en nourrir. J’ai développé un engouement pour le jardinage assez tard, je trouve. Malgré que j’aie vécu longtemps dans une maison avec un immense jardin — j’ai vu mes grands-parents s’en occuper une bonne partie de mon enfance — je ne m’envisageais pas du tout aussi capable que je le suis finalement. J’y réfléchis et c’est satisfaisant, je n’en tire que du positif. Si je peux donc vous encourager à jardiner, c’est vraiment avec plaisir.

Je vous invite à suivre aussi Cynthia Dulude et ses vlogs, à la base youtubeuse make up, qui documente beaucoup comment elle jardine. Elle habite au Canada, Québec, certes pas le même temps que si vous êtes au Sud de la France, mais je trouve ça quand même intéressant de faire des découvertes en regardant d’autres personnes jardiner.

Sa chaîne de VLOGS:

En plus, au moment de rédiger cet article, son 2e livre vient de sortir
« Bien chez Moi ». Elle y parle entre autres de jardinage. Je ne l’ai pas encore lu, mais je m’en réjouis ! Vous pouvez le commander ici :

Par où commencer?

C’est assez simple. Je vous donne mon exemple… Pour ma part, tout à commencé quand j’ai mangé des prunes du verger de mes grands-parents et que je me suis dit : « Ces damassines sont un fruit régional qu’il faut entretenir, pourquoi ne pas tenter d’en faire pousser ? » J’ai donc demandé à Google : « Comment faire pousser des prunes depuis un noyau. » Et voilà, la magie de WikiHow opérait et je me retrouve avec plein de bébé arbres qui poussent chez moi. D’une simplicité déconcertante. Du coup j’ai fait pareil avec à peu près tout ce qui peut pousser. À chaque fois que j’ai un aliment végétal dans les mains, je cherche comment ça pousse, comment ça s’entretient. Je réalise alors l’immense travail derrière la tomate que j’achète. Je veux dire, on le sait. Mais là… on réalise. C’est autre chose. On peut tout faire pousser chez soi, du moins essayer. Des pommes, des pêches, des poires, des ananas, des kiwis, des herbes aromatiques, des courges…

Je vous encourage à vous acheter vos premières plantes. Quand vous consommez une fraise, une pomme, etc., mettez de côté les graines. Vous avez un oignon qui a germé, plantez-le! Faites-le pousser et utiliser la fane pour aromatiser vos plats.

J’ai par hasard pris des plantes aromatiques et en cherchant avec quoi je pouvais les utiliser, j’ai réalisé qu’il y avait énormément de vertus dans beaucoup de plantes différentes et j’ai trouvé ça génial!

A porté de main, il y a des vitamines qu’on irait chercher dans des compléments alimentaires, on cherche des choses qui sont justes là! Sous nous yeux. À quoi ça sert d’acheter des aromatiseurs d’eau si, en fait on peut juste planter de la menthe dans son jardin?

Il y a une multitude de choses disponibles dans la nature qu’on a juste oubliée. Alors si je peux vous donner un minimum d’intérêt pour ça, c’est avec grand plaisir. De plus, les beaux jours arrivent (nous sommes le 25 mai au moment où je pose mes idées), et du coup il y a de quoi faire. En plus, c’est vraiment abordable, on peut facilement planter des graines de ce qu’on mange. Il y a peu d’excuses, même si on a le droit de ne pas aimer ça non plus. Mais si vous cherchez une opportunité de vous octroyer du temps, je vous conseille le jardinage.

Quand je jardine, mes chats ne sont jamais loin, je mets souvent des podcasts, des livres audio ou de la musique…

Je ne sais pas combien de temps durera ma nouvelle passion, mais je pense et je l’espère, pour longtemps.

Découvrez cet article en podcast!

Photo Emilie

Laisser un commentaire

*

code